samedi 13 décembre 2008

Mate un

Déchire,
délire,
des sbires
respirent
le pire.
Partir,
repartir,
répartir
les souvenirs
dessous l'avenir,
que devenir?
Dis-leur de venir
Dealer devenir?
Irréalité surréelle
qui laisse des séquelles
qui blesse ses quelques
messes basses qui repassent
inlassablement mais heureusement
sporadiquement.
Le sport a dit que non,
oui, non, ce n'est pas possible,
on a du se tromper de cible.
Irascible bible
Volubiles débiles,
Qu'en pense Bill?
Le temps se gâte
jusqu'à Sangatte,
les sans-grades rétrogradent.
Regarde dans le rétro si on te rattrape,
Comme un assiette dans un ball-trap,
la sécurité n'est pas de mise,
on t'a fait tomber la chemise
et pas à la mode toulousaine,
tes pas sont une ode aux zen
pauvre victime collatérale,
et la haine grecque
et les hellènes pètent
ne se contiennent plus,
plus de retenue,
feu dans la rue...
Balles réelles tuant une adolescence
qui n'avait même pas fini sa croissance,
Victime collatérale de la violence sociétale....

Et pendant ce temps, le jour ne se lève pas encore,
on est samedi, il prend son temps, les enfants ne sont pas à l'école,
les parents flânent au lit, les enfants devant Guli..
Bjork m'accompagne dans ce réveil...
J'arrête là, avant de vous raconter ma vie,
j'ai pas envie,
vous non plus, aussi, d'ailleurs qui je vouvoye,
qui de vous me voit?
qui de toi est là?
qui t'es toi?
qui t'es moi?
Et moi, émoi,
les mains moites
Les mains matent,
ça t'épate,
ça m'éclate,
juste pour la rime,
qu'il faudrait que j'affine,
qui sait, je l'affirme?
Et quoi en prime?
Par les sub,
zeub...
The big one?
Don't understand?
What's wrong in your mind?
What's that wrong english?
Assassin remplace Bjôrk,
l'inspiration est remplacée par un copié-collé:

"Hey b.boy, b.girl tu kiffes Adidas ?
Reebok, Nike, tu kiffes aç ?
Le salaire annuel cumulé des 6500 employés
Travaillant pour Nike en Thailande et en Corée du Sud
Equivaut à la moitié de ce que gagnaient les 13 membres
Du directoire de la firme, dont j'affirme
Qu'une paire de chaussure vendue 400 francs
Peut avoir généré un salaire de 70 centimes seulement
C’est ouf, non ? C’est ouf, non ?"

C'est fini pour aujourd'hui...

Ouf?


!
__________________________________Préaux, 13/12/08, 08h03______

4 commentaires:

Le Charançon Libéré a dit…

Quand on lit ça vite et en se laissant porter par les mots, ça sonne génialement. T'as essayé de mettre ce texte en musique ?

sKaLpA a dit…

Ben en fait j'écris vite en me laissant porter par les mots...
Lorsque j'écris je n'ai pas spécialement une musique dans la tête mais j'essaie que ça sonne...

Le Charançon Libéré a dit…

"mais j'essaie que ça sonne..."

Ben, ça fonctionne plutôt bien, je trouve.

sKaLpA a dit…

thanX